Parakou : La mairie suspend la gestion des marchés à la SGMP
  Publié le : vendredi 16 décembre 2016   Source :

(Les bureaux de la société mis sous scellés)

La Société de gestion des marchés de Parakou (Sgmp) ne gère plus les six grands marchés de la municipalité de Parakou et il en sera ainsi jusqu'à nouvel ordre. Ainsi en ont décidé les nouvelles autorités de la commune de Parakou. En effet, dans la soirée du jeudi 15 décembre 2016, il a été procédé à la mise sous scellé des bureaux de la Société de gestion des marchés de Parakou (SGMP) par un huissier de justice commis par la municipalité de Parakou en présence du maire Charles Toko. La mise sous scellé fait suite à la lettre de suspension adressée au président du conseil d'administration de la SGMP en date du 15 décembre 2016.

C'est pour expliquer les réelles motivations d'une telle décision que le directeur du cabinet du maire, Idrissou Boukari était face à la presse. Pour cet exercice d'explication, le directeur de cabinet était entouré du chargé de mission et du conseiller technique juridique du maire.

D'entrée de jeu, Idrissou Boukari a laissé entendre qu'à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, pour justifier l'acte qui a été posé par la municipalité de Parakou. La mairie de Parakou a décidé de reprendre en main la gestion des marchés de Parakou initialement confiée à la société de gestion des marchés de Parakou (SGMP). Si la mairie est arrivée à cette mesure, il y a bien des raisons. Il explique que la gestion qui est faite des six (06) grands marchés de Parakou est caractérisée par une opacité accrue depuis la mise en affermage desdits marchés avec en toile de fond, une violation flagrante des clauses du contrat d'affermage par la SGMP. A cela, il faut ajouter le fait que plusieurs scandales financiers ont émaillé la gestion des marchés par la SGMP. La mairie ne perçoit que 735.000 Fcfa par mois sur plus d'une centaine de millions de recette par mois. Lesquels scandales ont amené, la SGMP à enclencher une procédure judiciaire qui a conduit à la mise aux arrêts du caissier de la structure pour un détournement de plus de 16 millions de francs Cfa.

Face à ce tableau très peu reluisant et surtout dans le souci d'une révision des clauses du contrat, lequel est déjà arrivé à expiration depuis le 28 Février 2015, au terme de son article 3, la municipalité de Parakou a décidé de prendre ses responsabilités et c'est ce qui justifie la mise sous scellé des bureaux de la SGMP.

Pour la suite, le directeur de cabinet du maire Charles Toko a expliqué qu'il sera procédé dans les meilleurs délais, au recrutement d'un administrateur provisoire qui aura pour mission, la rédaction de nouveaux textes et l'accomplissement des diligences nécessaires pour la convocation d'une assemblée générale des actionnaires pour un retour à la normale des choses et ceci pour le bonheur des usagers des différents marchés de la commune de Parakou.

Marx CODJO (Br Borgou-Alibori)

Autres actualités du pays



 
Dépêches
Sénégal       lundi 5 septembre 2016  4:47    Source :
Vacances citoyennes : Le budget bientôt porté à 10 milliards

Togo       mercredi 10 août 2016  5:8    Source :
Un français à la tête de l’UTB

Togo       jeudi 4 août 2016  6:32    Source :
Le PAL est en croissance

Togo       jeudi 4 août 2016  6:31    Source :
Togo et Nigeria cimentent leurs relations

Burkina       mercredi 3 août 2016  3:18    Source : Autres presses
Sécurité routière à Koudougou : Un camion termine sa course dans un caniveau

>>Toutes les dépêches<<
 ARCHIVES DES ARTICLES 

-

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
 
Recherche avancée
 
 Top de la semaine 
 Dossiers 
Sports    Publié le : lundi 23 février 2009  
CHAN 2009
Côte d'Ivoire    Publié le : lundi 9 février 2009  
Affaire MTN
Guinée    Publié le : mardi 23 décembre 2008  
Lansana Conté
Côte d'Ivoire    Publié le : lundi 17 novembre 2008  
Sommet Mines et Energie
Côte d'Ivoire    Publié le : mercredi 15 octobre 2008  
Gbagbo à Katiola
>> Tous les dossiers <<
.......:::::::::: Contacts ::::::::::........
Copyright © 2006 www.panafricain.com, tous droits réservés